*Les Hurlements d’Léo Chantent Mano Solo Véritable machine à projet, Les Hurlements d’Leo n’en sont pas à leur premier coup de maître ! D’aventure en aventure, ils ont toujours partagé la route avec ceux qu’ils aiment chantant à tue-tête la vie telle qu’elle est, telle qu’ils la voient, telle qu’ils la prévoient.*

Après une tournée pleine de dates, ils avaient envie de ponctuer leur parcours, de faire un arrêt sur image en regardant d’où ils venaient, de considérer de plus près toute ce chemin parcouru.

Il leur est alors apparu flagrant, dans une époque où la chanson française semble avoir changé de place dans le panel des musiques actuelles, qu’il fallait renouer avec leurs origines ; mettre un coup de projecteur sur ces auteurs, compositeurs interprètes, amoureux du verbe et de la chanson à texte ; sur ces artistes qui les ont inspirés et mis sur la route depuis toutes ces années.

Parmi eux il y en avait un : grand frère, initiateur, âme soeur des émotions, de la chanson et des sons : Mano Solo. Celui qui, du haut de ses mots, de la phrase aiguisée au couteau, les a touchés en plein coeur au point de les faire devenir ce qu’ils sont : des artistes engagés, musiciens passionnés, auteurs à l’écriture lucide et crue, empreints de liberté et d’authenticité.

Reprendre les textes de Mano solo s’est imposé naturellement. Se rendre compte que ce qu’il disait hier est valable aujourd’hui et rendre hommage à sa lucidité, sa sensibilité, s’est inscrit comme une nécessité créatrice. Ce lien artistique si fort est devenu une évidence telle qu’il fallait le souligner au travers d’un nouveau spectacle.

Sans pessimisme mais comme un état de fait, ce spectacle aurait pu s’appeler « Les hurlements de Mano ».

Mais c’est bien au travers de la musique des Hurlements d’Léo, de leur énergie, de leur style, de leur générosité artistique que nous pourrons redécouvrir les textes de cet auteur à la personnalité atypique, qui a marqué son époque par ses propos émotifs, sa poésie cruelle et son urgence d’exister.

Pour cette création, Les Hurlements d’Léo sont allés à la rencontre des amis de Mano Solo, tissant des liens, partageant des idées, des envies, créant des connexions et de bons hasards….Comme cette rencontre avec Napo Romero, guitariste, entre autres de Mano Solo, Frères Misères (Chihuahua, P18, la Mano Negra, Flor del fango) qui a accueilli l’intention avec motivation au point de s’embarquer immédiatement comme musicien sur le projet.

Napo Romero sera l’invité des Hurlements d’Léo et les suivra pendant toute la tournée.


     « Les Hurlements d’Léo chantent Mano Solo », un spectacle inédit à
     ne pas manquer ! 

En 2014, les Hurlements d'Léo chanteront Mano solo ici et là(cliquer ici pour voir les dates)